Archives mensuelles : septembre 2014

Vendanges artisanales

La culture de la vigne est ancestrale  à Olmeta di Capi Corsu. Il faudrait la sauver. En effet, actuellement, survivent quelques parcelles de vignes exploitées, avec, plus ou moins de bonheur et de soins, par 3 vignerons amateurs rescapés qui ont tous passé la soixantaine voire plus. De plus, cette année, la grêle est tombée le 24 Avril anéantissant la majorité de la récolte.
Deux vignerons ont pu vendanger le raisin restant. L’un d’eux, a dû compléter une récolte insuffisante par l’achat de raisin à un viticulteur d’Oletta. Encore un patrimoine qui s’éteint ? Que faudrait-il faire pour le préserver a minima ?
Que les agriculteurs éleveurs sylviculteurs  actuellement dans la commune au nombre de deux et bientôt trois  (un nouveau va s’installer) diversifient leur activité en y ajoutant la viticulture ? Difficile à envisager car les vignes actuelles se trouvent sur des parcelles inaccessibles aux tracteurs  et donc, difficiles à exploiter. Il faudrait donc, soit creuser des pistes, soit défricher pour planter en bordure de route.
Ne rêvons donc pas. Une seule solution : aider les vignerons rescapés à entretenir leur vigne et, donner l’envie à d’autres propriétaires terriens de planter, par le biais de la création de l’association pastorale que l’albore ulmitese demande de tous ses vœux.
En attendant, deux vignerons  boiront, en famille, un vin bio qui a gardé le goût de celui de nos anciens. Demain combien serons nous? in vino veritas.

Survolez l’image avec la souris pour faire apparaître le commentaire :

Publicités

Fête patronale de la Saint Césaire

ST CESAIRE3
Cette année, les chrétiens du village, adhérents ou non de l’association paroissiale Don Bosco  ont voulu partager avec les habitants un moment de convivialité autour d’un déjeuner froid organisé sur la place de l’église à l’issue de la messe et de la procession. C’est par le bouche à oreille que, ce qui devait être un petit regroupement s’est transformé en repas et véritable petite fête improvisée qui s’est poursuivie dans l’après midi. Près de 80 personnes dont certaines venues de Nonza, Farinole, Patrimonio, St Florent ont goûté les nombreux mets confectionnés et offerts par les habitants d’Olmeta. Les jeunes ont apporté leur guitare et donner l’aubade à 4 fringants octogénaires dont un a même poussé la chansonnette. Durant la messe la Chorale diocésaine nous a régalé de ses chants. U padre Georges Nicoli nous a fait l’honneur de sa présence. Quelle belle journée !!!
L’albore ulmitese a été active dans la préparation de cette célébration parce que les fêtes patronales sont des rites identitaires communautaires  patrimoniaux à préserver absolument. Nous nous associerons  à toute action mettant en valeur le patrimoine religieux en relation avec l’association paroissiale Don Bosco, les fidèles du village et tous les habitants qui, au delà de toute considération politique, ont une certaine idée communautaire de la vie au village.Cet été l’albore ulmitese a participé activement et discrètement à deux manifestations au côté de l’association Don Bosco qui en a assuré officiellement le support : la venue du groupe Sumente le 2 Aout en l’église St Césaire et cette célébration conviviale de la St Césaire.

 

Les plus de 90 ans et le padre Nicoli :

st cesaire 2

Noel chante accompagné par les jeunes :

st cesaire5

La procession  :

DSCN2545

AG di l’associu l’albore ulmitese

Le 27 Aout 2014 – 18h30
La piazzeta di u poggio zagliolo est remplie d’une petite assemblée d’une trentaine de personnes habitants allant du Poggio a Celle. Ce qui, compte tenu de la date  (les vacanciers sont partis), et du contexte (vindicte municipale à notre encontre) est satisfaisant voire encourageant. Cadre et ambiance sympathique. L’idée de réunion sur une place est jugée positive et est gardée pour l’avenir. Prochaine AG sur une autre place d’un hameau du village sous réserve de logistique voisine.
L’association est présentée officiellement : historique buts et objectifs  fonctionnement. Ce dernier est collégial : les décisions sont prises après consultation rapide du bureau par mail ou tel.
La cotisation est fixée par l’assemblée à 15 euros .
Le compte financier est à zéro : les sommes investies plus de 4oo euros pour création et fonctionnement jusqu’à ce jour sont prises en charges et non remboursables par ses deux fondateurs
Un bureau de plus de 11 personnes chiffre maximum est crée sans difficulté .
Est réaffirmé de manière forte que l’albore ulmitese est une association en développement durable et non un groupe d’opposition à la municipalité comme cette dernière ne cesse de le l’affirmer. Mais comme la démocratie participative est la condition sine qua non pour que s’exerce une politique développement durable, l’association continuera de s’élever contre tout déni de démocratie et toute forme d’opacité en matière de gestion communale environnementale. Nous demandons et avons demandé à plusieurs reprises une totale transparence Celle à laquelle a droit tout citoyen olmetais.
Un Bilan des actions réalisées depuis la création de l’association en Avril 2014, est fait et expliqué sachant qu’on en retrouve l’intégralité sur son  site : les participants pouvaient le consulter sur place. Notre premier but a été d’exister de nous faire connaître et d’influer sur la vie du village:cela a été fait..notre dernière intervention par ex a permis d’éviter la vente illégale d’un patrimoine. Notre site nous permet d’être connu à l’extérieur avec des retours positifs.
Objectifs et projets  :
Etre actifs en permanence pour tenter de développer des projets d’intérêt public et, à la demande de certains habitants pour les aider à être eux mêmes porteurs de projets. Si ces projets développement durable sont rejetés par la municipalité nous nous nous adresserons plus haut puisque il existe des organismes officiels prêts à aider des projets associatifs d’envergure et des associations environnementales spécialisées pour aider à les construire. Si la municipalité reprend nos idées et se les approprie, tant mieux. Si nous travaillons ensemble ce serait l’idéal. C’est très possible et nous sommes demandeurs.
Projets en cours – la gestion de l’eau d’arrosage : est prévu prochainement un nouveau nettoyage et entretien de l’accès au captage. Constitution d’un dossier pour réorganiser ce réseau et en faire un atout environnemental durable patrimonial et remarquable : plusieurs possibilités intéressantes «énoncées par l’assistance.
Est évoqué par les participants l’assainissement urgent du hameau de Negro et, du coup, des questions sont posées sur la future station d’épuration du village :  pourquoi polluer un autre endroit que le lieu actuel de déversement des eaux ? Ce dernier sera-t-il dépollué  ? Décidé de s’informer : demander le descriptif du projet prévu et les caractéristiques techniques pour modification à étudier.
Parcours patrimoine : étudier la création de parcours patrimoines et les intégrer au sein du parcours découverte des sentiers du Cap corse . Dans l’immédiat:créer une signalétique : panneaux explicatifs des édifices ou lieu remarquables : église chapelles etc.
Association pastorale : une création indispensable dans le cadre d’une politique de développement durable. Permettre aux propriétaires d’être aidés pour entretenir leur patrimoine et donc les inciter à le faire :demande à réitérer officiellement auprès de la mairie via l’ODARC.
PLU de la commune : tous les POS sont illégaux, car ils n’incorporent pas la loi littoral. .Ils doivent être remplacés par des PLU. Or celui des communes du Cap Corse a été annulé après recours en justice. Olmeta doit se doter d’un PLU pour qu’une cartographie claire délimite les zones naturelles, constructibles, agricoles, protégées, littorales : c’est essentiel pour l’avenir et le prix à payer (un coût substantiel) pour le développement raisonnable raisonnée et équitable de la commune. L’albore ulmitese œuvre dans ce sens.
Lien avec les autres associations environnementales ou patrimoniales : contact sera pris avec celles qui sont voisines pour collaboration sur projets et avec toutes celles de l’île. Grâce à twitter nous sommes suivis par les principales associations nationales et quelques unes internationales (la magie d’internet).
Fin de la séance 20H un apéritif suit. Une quinzaine d’adhérents présents choisissent de finir la soirée surplace sur un dîner improvisé par les habitants du Poggio.