Archives mensuelles : mars 2015

La pyramide d’Olmeta di Capi Corsu

Très instructive la venue à Olmeta , des candidats aux prochaines départementales :la liste sur laquelle figure comme suppléant le conseiller général sortant et la liste menée par le président du conseil général .
Le sortant, a commencé son propos par ces mots « une commune qui respire la joie de vivre »:ironie ,humour ,ignorance ?ce, d’autant plus que le premier adjoint venait de démissionner de son poste et du conseil municipal et que la diabolisation  décrétée par arrêté  de ces braves environnementaux  d’albore ulmitese qui ne font,  pourtant, que défendre une démocratie participative inexistante et un avenir en développement durable, continue(sans grande efficacité cependant) ., pour partager le village en clans opposés:le fameux: diviser pour mieux régner.
Et ce n’est pas fini : il lâche un scoop , en annonçant qu’il participera ,s’il est élu, au financement du très bon projet  municipal de logements sociaux qui s’élève à 750000 euros .Il a bien dit 750000 euros ,avons nous bien entendu ?N’a t-il pas,  par erreur, ajouté un zéro ? Non ,la première magistrate qui n’a sans doute pas  apprécié, que, cette somme soit rendue publique ,parce qu’elle n’a jamais été annoncée à la population , ne dit mot .C’est donc vrai…  incroyable mais vrai .
Pourtant, dans le dernier bulletin municipal  annuel, il s’agissait  bien de la réhabilitation d’une ruine dans le hameau de piazza: construction sur 3 étages de deux  logements sociaux et d’une  salle reconstituant la grotta scritta, site préhistorique en pleine montagne à 6 km du village,  abandonné et  récemment cédé par son propriétaire à la commune.
Projet pharaonique,  au budget ahurissant pour une petite commune  , dont, le financement, ne pourra pas être couvert par les subventions habituelles  ,ce qui  nous endettera incontestablement  :c’est la pyramide d’Olmeta!!!!
Des logements communaux à vocation sociale, nous en comptons déjà quatre .Ils sont d’ailleurs attribués par une seule personne ,le maire, sans que la procédure habituelle d’attribution soit respectée !!!
Quant à reconstituer  une grotte  dans une salle fermée à quoi cela sert -il vraiment ,si ce n’est à doper un dossier de financement. Ne vaut-il pas mieux protéger la grotte existante pour la faire visiter?
Olmeta Di Capi corsu :144 habitants au dernier recensement  2014,moins de cent résidents réels  et….174 votants.(chercher l’erreur) ...ne peut se payer un luxe inutile qui n’a aucun sens .Pourquoi ce projet ? encore un projet BTP…dit-on , d’ici de là ….avec des sourires  entendus …en effet,ce projet n’est pas d’utilité publique  
Les priorités sont ailleurs:
Olmeta a un réseau d’eau  potable vétuste à refaire d’urgence .il faut profiter du crédit PEI  prévu à cet effet qui cesse en 2017.
Olmeta a besoin d’une station d’épuration :elle est budgétisée .Mais,paradoxe: pour bâtir cette station écologique  on supprime  trois planches de châtaigniers ,chênes et oliviers…et on ne dépollue pas l’ancien site voisin
Olmeta a besoin de mettre en valeur son riche  patrimoine en créant de vrais  parcours de découverte patrimoniaux et environnementaux comme cela s’est fait dans de nombreux villages.le départ d’un parcours serait par exemple la grotta scitta
Olmeta a besoin d’un  espace central de vie ,lieu de rencontre des habitants des 5 hameaux, petit parc avec place , jeu de boules,jeux d’enfants ,city park
Olmeta a besoin que soient respectées les lois en matière de travaux  publics de rénovation :on continue, entre autre, de paver les rues sans prévoir d ‘écoulement des eaux ni de rampe d’accès handicapé ..etc…
Olmeta a besoin d’un projet d’avenir économique durable  organisé et rationnel :création d’association pastorale et forestière, développement d’une agriculture et d’un tourisme générateur d’emplois.Cela doit se faire en respectant les lois en vigueur en matière d’installation et de gestion d’une exploitation agricole et dans le respect du cadre de vie des habitants .
Olmeta a besoin de démocratie et non pas d’une gouvernance autocratique . Le premier magistrat décide seul et fait entériner, à main levée  , des décisions par des conseillers municipaux  qui ne sont pas réellement  informés mais juste réunis auparavant  . Ensuite, on leur reproche, le cas échéant, de ne pas rechercher l’information!!!!! fonctionnement pyramidal
Or les conseillers municipaux, c’est la loi, doivent recevoir, avant chaque vote ,en conseil municipal, les documents explicatifs nécessaires à leur prise de décision collective , sous  peine d’annulation de cette dernière (c’est une des raisons majeures de l’annulation du PLU d’Ajaccio )  cela n’a jamais été le cas à Olmeta .Du coup, ils votent  sans vraiment connaître  ce qu’ils décident ,et sont incapables d’expliquer ensuite ,à la population ,le contenu , les tenants ,les aboutissants des projets .
L’albore a suggéré ,en vain qu’un descriptif très complet  et précis des projets soit affiché sur les panneaux municipaux . Pourquoi refuser de le faire? qu’y a-t-il à cacher ?
Durant les mandatures successives de la même majorité municipale,  des conseillers municipaux ont démissionné ,parce qu’ils ne pouvaient approuver un tel fonctionnement .le premier adjoint, vient, lui aussi, de quitter le navire .Dommage que ces conseillers ,pourtant  élus ,par la population ,omettent d’expliquer, publiquement ,les raisons de leur départ .D’une part ,parce que c’est leur devoir ,d’autre part parce que le maire, lui, ne s’est pas privé et ne se prive pas , de fustiger publiquement  leur laxisme , leur incompétence voire leur propension à confondre intérêt public et intérêt privé pour donner un faux  sens à leur démission .
Un nouveau premier adjoint va « être élu « après acceptation légale de la démission de l’ancien par le préfet .Il doit l’être à bulletin secret ,comme tout vote qui a lieu en séance publique du conseil municipal ,sinon annulation ( règle non respectée à Olmeta lors des précédents votes qui peuvent donc être annulés!!! ). Soit ,sa délégation est réelle ,et, il est vraiment  associé à la gestion des dossiers  communaux (ce qui suppose disponibilité et formation minimale) ,et, bénéficie donc de l’indemnité prévue par la loi .Soit, c’est à nouveau un poste, pot de fleur, et, il n’y a donc aucune raison ,que ,cet émolument soit maintenu. D’ailleurs ,dans beaucoup de petites communes corses ,les adjoints ne sont pas rémunérés.
Olmeta, a besoin d’union , de respect, de sérénité,d’équité  .Voilà un an, que cette municipalité a été élue et rien ne change dans la manière d’administrer cette commune .Au contraire ,la situation empire dans la mesure où on assiste à une escalade de  manipulations  grossières  conduites avec autant d’inconscience que de fatuité .
Olmeta a besoin d’un PLU respectant les lois montagne ,littoral et d’urbanisme .On  a appris par le  président du conseil général qu’il s’élaborera  dans des conditions différentes que  celui qui a été  annulé :des maires référents ,l’aide de la CTC ,le respect des lois littoral et montagne et des équilibres urbains .A la bonne heure :on sera très vigilants à ce sujet comme sur la possible utilisation spéculative en matière d’urbanisme du  temps de latence entre le POS et l’élaboration du nouveau PLU.
 L’annulation d’une vingtaine de PLU en Corse ou de multiples permis de construire ,grâce à l’action d’associations citoyennes ou de particuliers , prouve que les élus corses ne peuvent plus ,avec la complicité de certains fonctionnaires régionaux ou d’état ,contourner les lois pour conserver leur clientèle de votants .
A Olmeta di Capi Corsu,  l’albore ulmitese est une association  citoyenne en réseau avec d’autres associations de ce type dans l’île .Constatant, que, chez nous,  plus que dans d’autres  communes corses ,  tout développement durable est impossible par  blocage velléitaire,nous nous devons de réagir  et nous le faisons…
CI campemu,e voi?
Publicités