Archives mensuelles : avril 2019

ruralité:ne pas se tromper de route

lettre route[2305843

Ne pas se tromper de route en ce qui concerne la gestion des villages ruraux de Corse, que ,les différents exécutifs régionaux délaissent ,et, dont nos élus locaux , seulement  préoccupés par un urbanisme clientéliste, en oublient l’essentiel les: conditions de vie des habitants qui ne cessent de se détériorer .
Nous avons , depuis plusieurs mois, signalé l’absence de feux tricolores  de régulation sur une portion sinueuse et dangereuse de la route d’accès au village d’Olmeta Di Capocorso,mise en circulation alternée, suite à l’éboulement d’un gros rocher.Sans effet. Quel mépris pour nous habitants d’Olmeta !!!
Par cette lettre ,nous mettons les responsables des routes et de la sécurité routière devant leurs responsabilités.Nous espérons aussi ,que notre mairesse ,et ses  conseillers municipaux agiront pour qu’on arrête de se moquer de nous ,.
Si notre appel reste vain ,nous déposerons plainte et envisagerons d’autres actions
lettre envoyée à Mr le président de l’exécutif G Simeoni ,sous couvert du service des routes de la CDC: DLaborde,LMorvan A.Riso
et  à Monsieur le préfet de haute Corse s/c Direction départementale de la sécurité publique

Objet :sécurité routière

            Depuis plusieurs mois ,déjà ,suite à la chute d’un rocher qui a percuté et détruit un véhicule  sur la route 433,d’accès au village d’Olmeta Di Cap Corso, des mesures de sécurité temporaires ont été prises par la CDC .A savoir, côté montagne ,ont été installés, sur une longueur de 400m des plots en béton surmontés de grillages .La largeur de la route, déjà étroite et sinueuse, s’en est trouvée diminuée ,n’autorisant que le passage d’un véhicule à la fois .

Des panneaux indiquant une circulation alternée ont été posés .Cette portion de route est pentue ,en virages ,et, bordée de falaises ,côté montagne, et, d’un profond ravin ,côté mer ,ce qui la rend dangereuse .Elle l’est, d’autant plus, désormais ,que, la circulation alternée, fait que des véhicules peuvent s’engager simultanément des deux côtés de la route, en aval ,et, en amont, sans aucune visibilité, en raison des virages .Ils se trouvent ,ainsi ,face à face ,obligés d’effectuer des manœuvres délicates et périlleuses, en reculant sur plusieurs mètres . la situation  peut entraîner  un blocage, si, plusieurs véhicules s’engagent des deux côtés ou si ,de nuit ,il faut effectuer des manœuvres de recul .

Et, si, par malheur ,des rochers de la taille de ceux qui ont déjà chutés sur cette portion de  route, et roulés sur la pente, vers la mer, venaient à nouveau à dévaler ,les conséquences seraient dramatiques, car ils emporteraient  les grillages et les plots et percuteraient des véhicules plus vulnérables, car immobilisés, ou, en train d’effectuer, à vitesse réduite, des manœuvres de dégagement.

C’est pourquoi, nous nous étonnons, que, des feux tricolores de signalisation n’aient pas été installés pour réguler la circulation et la sécuriser .

Nous avons eu plusieurs réponses indirectes de la part des services des routes

                 Par exemple : « on n’installe pas de feux quand la population n’est pas assez  importante » .or en hiver, le village d’Olmeta compte une centaine d’habitants dont un nombre important de personnes âgées dont les soins nécessitent le concours de nombreux personnels de santé qui se déplacent en voiture .Plusieurs personnes utilisent cette route pour se rendre à leur travail. En saison touristique la population triple et cette route devient très fréquentée.

                        Ou « Si on installe des feux ils vont être volés » Or, les feux mobiles sont désormais installés dans des buses cimentées qui rend leur vol impossible

Nous vous avons  lancé un appel sans réponse sur le forum de RMC. Nous le renouvèlerons périodiquement si rien n’est fait .

Nous considérons , qu’en n’évaluant pas à sa juste mesure la dangerosité de la situation  et en  n’agissant  pas en conséquence par l’installation de feux de circulation alternatifs ,la CDC met en péril la population ,et, pourra être rendue responsable, des accidents ,blocages, ou rixes avec coups et blessures qui pourront survenir .

Nous tenons aussi à faire remarquer que notre commune se voit infliger un double handicap par double peine, en ce qui concerne le respect des règles de sécurité en cas de circulation alternée .En effet, sur son territoire ,suite à un effondrement de la route 83, dite route du Cap , a été installé, le temps que de longs  travaux de réfection se terminent , un pont provisoire. Or, comme l’année dernière, lors de l’interruption des travaux pour cause de saison touristique ,les feux de chantier régulant une circulation alternée sont enlevés et pas remplacés .Il est donc à craindre de nouveaux embouteillages ,blocages et incidents entre automobilistes qui engageront votre responsabilité .

Force est de constater , qu’habiter un village du rural devient un véritable sacerdoce et un handicap, qui font hésiter de nombreuses personnes à s’y installer, et ,en font fuir d’autres .Mais que de beaux discours n’entendons-nous pas, sur  le développement de la  ruralité, devenue une priorité des politiques de l’île, et, notamment, de votre exécutif .Si cette volonté peut se traduire par des mesures qui prennent du temps dans leur mise en œuvre , il en est qui peuvent être immédiates ,et ,qui témoignent d’un minimum de respect qui nous est dû .

Nous vous prions ,d’agréer, Monsieur le président ,Monsieur le préfet, l’expression de notre salutation respectueuse et de notre considération distinguée et citoyenne

Pour l’association, son président

Christian Novella

 009213845269]

Publicités