Archives mensuelles : décembre 2018

assemblée générale annuelle 2018

20181208_124320.jpg

Assemblée générale 2018 de l’associu l’albore ulmitese

Convocation

L’assemblée générale annuelle de l’associu l’albore ulmitese aura lieu le samedi 16 Décembre 2018 à 17H à Olmeta di Capi Corsu en son siège du poghju (maison du président)

Ordre du jour.

Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale du 30 Sept 2017

Rapport moral

Rapport financier

Principes d’actions 2019

Election du président et du bureau

Questions diverses.

Pour le bureau ,le président

Ch novella

Les adhésions 20 euros sont à adresser à .Associu l’albore ulmitese Poggio 2027 Olmeta Di Capo Corso

Les remarques ,propositions et avis sont à transmettre par mail à albore@outlook.fr ou par message privé sur le site Facebook albore Ulmitese

Publicités

PLU Olmeta: PADD et diagnostic

Ci dessous les liens vers les documents PADD et diagnostic :cliquer .Attention le diagnostic étant trop volumineux il faut cliquer puis télécharger.

http://past.is/amuwi

http://past.is/amuwj

Réunion de présentation du PADD et du diagnostic

Réunir la population un  Mardi ,le 4 Décembre à 14h, sur un sujet aussi important que le PLU d’Olmeta Di Capicorsu, après l’avoir annoncé par affiche, seulement le jeudi précédent ,c’est une erreur de la municipalité.Aucune excuse .On aurait voulu que cette réunion se déroule ,en petit comité ,on aurait pas mieux fait.Attention au vice de procédure :le PLU d’Ajaccio a été annulé pour non respect des règles de procédures  relatives à l’information des habitants .les réunions publiques, jalonnant les étapes d’élaboration d’un tel document,doivent être organisées de telle sorte à réunir un maximum d’habitants, avertis suffisamment à l’avance .En l’occurrence, il aurait été préférabl, de réunir la population,au moment où elle est la plus nombreuse, durant les mois ,de  juillet. Aout .Ou,du moins, pour les résidents permanents dans l’île ,un Samedi après midi . Cette réunion s’est donc déroulée en comité très restreint:12 personnes :8 habitants, 3 conseillers municipaux et Madame le maire.Olmeta compte officiellement 148 habitants dont à peu prés ,90 résidents permanents. Beaucoup d’Olmetais ignoraient l’organisation d’une telle réunion. Nous avons demandé à la municipalité de donner la possibilité  à la population de consulter les documents présentés  sur le site internet de la mairie;On nous a répondu que cela se ferait en Janvier . Ces documents sont désormais publics.La municipalité les transmets par clefs USB .Albore Ulmitese vous en donne accès en pièces jointes .Pour autant, leur lecture mérite explication ..Attention donc aux interprétations possibles .le PLU n’en est qu’à ses débuts. Il est participatif .

Un PLU forcement participatif et équitable

En effet,sa construction  ne saurait se limiter à une discussion entre un maire,un cabinet d’études ,la  DDTM et l’agence de l’urbanisme de la Corse .Et,in fine entre le maire et chaque habitant, dans une perspective d’organiser la constructibilité de la commune en fonction d’intérêts privés et dans une intention clientéliste .Ce d’autant plus ,et cela a été confirmé ,lors de la réunion publique par  le cabinet d’études,BHL de Lucciana  qui réalise ce plan ,que l’organisation du territoire de la commune ne se résume plus à un découpage orienté,à la carte ,famille par famille ,en terrains constructibles :il répond à des critères, désormais très précis et contraignants .Ne pas les respecter ,c’est une fois encore s’exposer à une nouvelle annulation du PLU .Et donc de rester sous le régime du RNU :c’est à dire aucune possibilité de construire,si ce n’est de restaurer ou de compléter sommairement l’existant, sous réserve de l’accord de monsieur le préfet .Les permis tacites via la complaisance municipale et l’oubli des services de l’état sont impossibles durant l’élaboration de ce plan de territoire .

Un plan de territoire dont l’urbanisme n’est qu’un volet


il existe des possibilités ,certes limitées mais réelles d »une extension en bordure ou en milieu du bâti .En effet,les  Loi littoral, montagne et le PADDUC interdisent l’extension constructible en discontinuité de l’existant et indiquent  les critères de définition d’un hameau ou village. Ainsi, la marine de Negru ne constitue pas un hameau, mais un habitat diffus, et, ne saurait donc étendre sa constructibilité ,sauf si un projet d’utilité publique le justifie .

Il existe des moyens acceptables , non pas,de déroger aux lois, mais de les adapter à la cohésion d’un territoire ,dans la mesure où ce qui est défini, est cohérent et justifié. il se trouve que notre association maîtrise assez bien les techniques, parfois ardues, de la réalisation d’un plan aussi complexe qu’un PLU,et, les mets à la disposition de la population. Nous avons commencé à le faire lors de cette réunion  .Et nous le ferons tout au long du processus d’élaboration de ce PLU.

Nous sommes une association patrimoniale  pour un développement durable de la commune Or,pour la première fois dans  l’histoire du village,il s’agit  de construire un véritable plan de territoire  dont l’urbanisme n’est qu’un volet. Or le PADD est un plan de développement durable  .Nous constatons,que,dans ce PADD ,des idées sont intéressantes ;Ce,d’autant plus,que, nous les proposons en vain, depuis des années. Par exemple: le développement d’un tourisme vert ou patrimonial,la création d’une AFP (association foncière pastorale) ou d’une ASA .(association syndicale de propriétaires fonciers) A croire que le cabinet d’études lit notre blog…Mais  si on ne se donne pas les moyens de donner corps à ces idées et de le matérialiser sur le PLU ,rien ne se réalisera  .

Mon terrain

Résumer la réunion d’hier n’est pas chose facile,en raison de sa technicité .Ce qui intéressait le plus, les quelques participants, c’est de constater,si leur terrain était constructible ou non . C’est une démarche que nous comprenons totalement.Mais ,il est encore trop tôt,hormis pour les terrains éloignés du village, de savoir, s’ils vont être constructibles ou non.

Quelle carte des zonages constructibles ?

Certaines des 9 propositions de zonages constructibles(en rouge sur document) ont été retoquées par les services de l’état et de la région, réunis le matin.avec le conseil municipal; notamment un zonage au sein du hameau du Poghju, qui constituait une extension manifeste en discontinuité de l’existant .Une OAP paysagère au sein de la marine de Negro a subit le même sort .A cette occasion a-t-on renoncé , à modifier à la marge, l’emplacement des ERC (espaces remarquables) et la ligne des EPR (espaces proches du rivage )initialement prévus .Décision sage sachant que la même opération effectuée dans le PLU de Canari a été refusée par le préfet .Par contre ,ils ont encouragé la création d’une OAP  (orientation d’aménagement et de programmation en extension urbaine) au sein du village .La preuve que des solutions sont possibles.

Les incontournables

Nous avons rappelé des aléas du jugement qui a annulé le PLU d’Olmeta ,notamment le non respect de la capacité d’accueil (voir nos articles précédents ) les zones ouvertes à l’urbanisation  doivent correspondre à l’évolution  de la population à l’horizon 2025. .L’augmentation de la démographie,chiffrée par le bureau d’études ,à 30 personnes, dans  les 15 années à venir, ne tient pas compte des décès probables ,d’une population âgée ,et, est à notre sens surestimée .l’objectif annoncé  de créer 25 maisons en réduisant la surface constructible au sol de 1000 à 800 m2,va sans doute poser problème .le tribunal ayant jugé ,lors de l’annulation du PLU intercommunal du Cap Corse,que notre village,ne pouvait qu’espérer légalement une extension limitée de la constructibilité.

Les espaces agricoles,signalés comme absents dans le dernier PLU, sont,cette fois, préservés,y compris,ceux situés en plein centre du village .23ha d’ESA espaces stratégiques agricoles  répertoriés sont  installés .La commune en a prévu 38,7ha;Une partie de ces espaces agricoles, peut,devenir constructible par effet de compensation ,c’est à dire, par transfert sur des terres à même potentialité de récolte .Voilà donc une nouvelle piste à explorer.

En ce qui concerne l’agriculture,un DOCOBAS (Document d’objectif agricole et sylvicole) qui est un véritable plan de développement agricole et sylvicole de la commune est prévu dans les PLU,mais pas,pour le moment, dans celui d’Olmeta .Nous le proposons .l’ODARC(office de développement agricole et Rural de la Corse) est l’organisme régional,chargé d’aider les communes à l’élaborer .Si ce document prend du temps à l’être, et, ne peut être réalisé en même temps que le PLU, il est important qu’il figure dans le PADD, en terme d’objectif à atteindre dans les 15 ans à venir.

la commune d’Olmeta Di Capi Corsu compte 470 ha d’EBC (espaces boisés classés ):dans le cadre d’un DOCOBAS, ils peuvent évoluer et favoriser un développement, organisé,régulé,contrôlé d’une sylviculture conçue comme moyen de régénérer et d’entretenir maquis et bois,et,de prévenir les incendies Il est très important,que, dans ce PLU, soit prévu le déclassement des ESB ,par passage en conseil des sites, d’une bande,de part et d’autre de la rivière, et, affluents,afin que des travaux d’entretien et d’aménagement, puissent y être effectués. .Actuellement leur classement en ESB, interdit toute intervention ,sauf  autorisation spéciale. C’est une de nos propositions.

Dessinons Olmeta

Nous n’en sommes qu’au tout début de l’élaboration du PLU.Il ne faut pas oublier qu’a existè un POS (plan d’occupation des sols ) et un premier PLU annulé,qui, cumulait les irrégularités, mais, dont certaines zones étaient légales .Il serait bon de s’inspirer de ces documents , tout en ne perdant pas de vue, les zonages incontournables ESA ERC EPR EBC, qu’il faut superposer (voir notre article PLU OLMETA DI CAPI CORSU des infos importantes),et, l’impossibilité de construire en discontinuité de l’existant .

Alors, faites comme nous :prenez un crayon et dessinez  Olmeta.

Ci dessous l’ancien POS en deux parties

PLU annulé:20181207_195547-1.jpg

N:zone naturelle inconstructible AU1 constructible AU2 constructible à long terme (pas viabilisé) .