a vita in Olmeta di Capi Corsu nutiziale secundu trimestru 17

 

 

CONSEIL MUNICIPAL DU 17  AVRIL 2017

Aucun membre de l’association  l’albore ulmitese n’a malheureusement  pu assister à ce conseil qui, comme d’habitude, se réunit sans véritable information de la population puisque la convocation est affichée seulement deux à  trois jours avant la réunion   hors de vue du public sur la porte d’entrée  intérieure de la mairie. le bâtiment communal  se situe dans le hameau le plus élevé du village. Dans chaque hameau,pourtant, se trouve un panneau d’affichage municipal .Il faut donc pousser régulièrement la lourde porte d’entrée du bâtiment communal,pour se tenir informé d’une éventuelle réunion du conseil municipal. En disant cela ,on se répète,certes ,mais on s’arrêtera jamais de le faire,tant ce procédé de désinformation d’un conseil pourtant public est un des indicateurs d’une gestion communale totalement autocratique.

Nous ne pouvons donc vous faire un résumé plus détaillé de la réunion.il faudra se contenter de ce résumé affiché ci dessus


rémunérations du maire et des adjoints: augmentation votée:on n’en connait pas le montant.Dans les petites communes,très souvent, l’équipe municipale n’accepte pas de rémunérations,ou, les reverse dans le budget.En effet, représenter la population d’un village est un acte volontaire de citoyen désintéressé,du moins dans la plupart des communes .On peut concevoir qu’un maire, en plus de frais de déplacements ou de service, soit défrayé de son travail conséquent .Les rémunérations des adjoints, qui n’ont,dans ce village,qu’une délégation virtuelle et donc aucune responsabilité ,sont indécents ou,comme le disent les mauvaises langues,un moyen d’acheter leur silence complice ..

____________________________________________________________

CONSEIL MUNICIPAL du 3 JUIN 17

Pont de celle :projet différent = report de subvention refusé par CTC qui répond que c’est un nouveau projet = nouveau financement  et nouveau plan voté coût 60081 euros entreprise Service construction 45045 CTC  commune 15015,25 E. Vu la modification des travaux à minima :le coût du marche de rénovation nous parait quelque peu onéreux!!

dossier intempéries: mise en oeuvre  sous commande de la municipalité par  le bureau d’études BEI qui gère tous  les marchés publics de la commune, d’une procédure d’urgence impérieuse,passant outre l’appel d’offre habituel:  lots :parking Negro et canalisation et route d’accès aux habitations isolées par l’écroulement du pont .le budget prévu est dépassé  de plus 50m euros ;réalisation société service construction pour le  parking.Société  SNTP choisie pour le  deuxième lot qui est la route d’accès aux habitations isolées ; là encore,on peut s’étonner du coût de l’opération sachant que d’autres entreprises seraient prêtes à réaliser ces travaux  à devis moindre.

réfection façade confrérie 34 m euros CTC ,le reste à la charge de la  commune(30m euros)

PLU : Pb financement complémentaire à trouver :espéré  CTC 27425 euros ….  Sur un tiroir d’un bureau de la salle de mairi, est inscrit en gros « PLU » ; Clin d’œil provocateur du maire à notre intention? Effectivement, cela fait un moment,que ce PLU est dans un tiroir et risque de le rester .Un habitant d’Olmeta s’est permis de contacter le cabinet chargé de l’élaborer dont le  siège et à Oletta .il lui a été répondu qu’une réunion aurait lieu en Mars dernier …..mais évidemment, de promesses en promesses non tenues  (ce n’était pas la première) aucune réunion n’a eu lieu et n’est prévue .

……………………………………………………………………………………….

Plage de Negru .elle a été nettoyée par des habitants d’Olmeta sous l’action continue des deux patrons des entreprises œuvrant en bordure : la paillote u Farniente et le relais du Cap .L’albore ulmitese attendait la fin Mars ,le temps que les grandes tempêtes aient fait leur oeuvre de remodelage du littoral pour mobiliser sa quarantaine d’adhérents ;Cela a été inutile ,l’énorme travail ayant été réalisé auparavant,grâce, notamment, à nombre d’adhérents de l’association . Si la municipalité,a oublié de remercier ces bénévoles,parmi lesquels, se trouvait une habitante de Negro ,adjointe au maire, nous incitons la population à le faire .Grâce a eux ,les Olmetais  ,les estivants et les  touristes locataires ou de passage,peuvent de nouveau se baigner sur cette plage. les services publics : les sapeurs forestiers sont intervenus en juin sans véritable cahier des charges avec une pelleteuse inadaptée : ils devaient revenir,nous a promis le conseiller départemental. leur intervention a été évoquée lors de conseil municipal du 3 juin 17.Mais plus vus depuis.

Quant aux habitants  du hameau de Negro ,ils ont du se débrouiller par eux mêmes,pour qu’une ligne électrique provisoire leur soit posée, et,une réparation définitive soit effectuée début juillet, non sans coupures d’électricité, malgré l’installation par EDF d’un groupe électrogène.  Ceux,dont les habitations ont été isolées par la chute du pont ,ont dû ,pour dégager leur véhicule, ou, pouvoir  faire effectuer des travaux de réparations des dégâts,utiliser une vieille piste en terre pentue très difficile d’accès .

……………………………………………………………………………………….

Le Pont provisoire sur la D 81 commune d’Olmeta Di Capi Corsu 

Ce ponte in ferru  ,ce pont de fer ,datant de l’après guerre ,a été installé pour un temps  provisoire qui risque de durer .De fréquents contrôles font apparaître des risques de déstabilisation dus aux vibrations causées par les véhicules qui ne respectent pas les panneaux réglementant le passage, dont certains, ,multilingues, viennent d’être pourtant ajoutés  par le conseil départemental,suite aux remarques des usagers dont albore ulmitese.En effet ,ils se  succèdent sur le pont ,au lieu de passer un par un ,vont à une vitesse supérieure à 10 km heure, ou,l’utilise au dessus du tonnage autorisé:19 tonnes(gros camions) .Nous suggérons aux habitants de la région qui utilisent le pont, de faire signe et klaxonner afin que la réglementation soit respectée :cela fonctionne .Ce n’est peut être pas une mesure essentielle de sauvegarde mais,si chacun le fait,on retardera peut être le moment où,on on nous dira que le pont est devenu inutilisable .Ce n’est pas un propos alarmiste mais bien une crainte de ceux qui ont la charge de surveiller un pansement mis sur un accotement fragilisé et instable.Durant le mois d’Août ,la départementale route du cap étant très empruntée ,il y a un risque de blocage du trafic  des deux côtés du pont.Installer des feux provisoires  à trafic alternatif,semblables à ceux utilisés pour les chantiers ,supposerait le passage interdit de voitures se suivant sur le pont:c’est donc une solution inadaptée ,à moins que, le temps de passage de chacune des files ne soit allongé et que les automobilistes respectent le passage à un véhicule….. Un essai peut toujours être effectué.

……………………………………………………………………………………………………………………………………

Parking en zone naturelle agricole protégée du PADDUC

L’albore a saisi Mr le préfet,voici plus d’un an,pour l’installation illégale d’un parking ,avec bail de location de plusieurs années ,sur une oliveraie,site classé par le PADDUC de la Corse en zone agricole protégée,et, sur lequel une telle structure n’était donc pas autorisée . L’albore mettait,en avant,outre son illégalité ,l’inutilité de ce parking par sa fréquentation très insuffisante et son coût pour la commune .Il mettait en garde sur l’éventuelle modification des lieux qui pourrait causer un préjudice écologique irréversible . Aucune réponse de la préfecture.Et pour cause ce parking est illégal .Une plainte en Tribunal Administratif  nous donnerait raison,comme cela a été le cas pour une affaire similaire:création d’un nouveau parking à San Antonino . Mais à quoi bon? ,les dossiers s’accumulent et finiront bien par exploser .Et,si par miracle,le PADDUC d’Olmeta Di Capi Corso voit le jour,le pb de ce parking se posera de manière évidente . En attendant ,la circulation de camions ,d’engins de chantiers lourds , le dépôts de grosses pierres  et de sable venant d’un chantier de construction publique communale, ,détériore considérablement le sol et a une incidence sur la survie d’oliviers centenaires . l’albore propose  que cette oliveraie puisse servir d’aire de stationnement ponctuelle,lors des enterrements,des mariages et des baptêmes  dans l’église voisine ,lors des fêtes associatives et durant le mois d’Août. A l’heure actuelle,rien ne justifie l’existence d’un tel parking à l’année, sinon, une décision du conseil municipal qui n’est pas d’utilité publique mais d’ordre privé.

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

Déchets 

Rien de nouveau depuis plus d’un an,malgré une doléance officielle de l’albore et sa participation à une conférence de presse aux côtés de quelques maires de la communauté de communes du Cap Corse pour demander une réorganisation de la collecte et,notamment, l’installation au village de bornes de tri .En attendant nous payons des taxes pour services non rendus.

Déchets de chantiers :

un nombre important et impressionnant de gravas est tacitement déversé en bord de route départementale  à la sortie du village ,sur un terrain privé pentu .Ils sont déposés par des entreprises de travaux,travaillant dans la commune ,soit, pour y réaliser des travaux, issus de marchés publics ou communaux ,soit faits par des particuliers .Il arrive,que ces derniers, fassent appel à une main d’oeuvre amie qui agit de même. Non seulement,ces dépôts sont illégaux et punis par la loi,mais ils causent, à la fois, un grave préjudice écologique et un gros risque de fragilisation de la route qui va finir,inévitablement,par s’écrouler .C’est alors,qu’on évoquera une cause climatique impactante, comme de fortes pluies, pour expliquer cet effondrement  . L’albore ne manquera pas alors,de communiquer,haut et fort,à ce sujet .Les entreprises sont contraintes de facturer l’enlèvement des déchets de chantiers et de les transporter dans une déchetterie prévue à cet effet. Il incombe au maire de la commune de faire respecter la loi, y compris si la responsabilité de la route départementale est du ressort du conseil départemental

…………………………………………………………………………………………………………………………………

la solution NRA.ZO aménagement numérique des territoires :une aubaine à saisir 

la capacité ADSL en zone rurale,comporte des zones blanches ou des zones à débit réduit .Olmeta village  est en bout d’une ligne ADSL dont le central se trouve à Nonza et donc à débit insuffisant Il s’ensuit une grosse lenteur de chargement des documents écrits ,l’impossibilité de lire les vidéos à cause des interruptions incessantes causées par le manque de puissance ,et des difficultés à se servir correctement d’un ordinateur .Pour pallier à ces inconvénients courants en zone rurale France telecom a créé le système NRA.ZO qui consiste à installer un relais intermédiaire (armoire )dans les lieux à débit faible. pour y rétablir un débit normal.Cette opération a été réalisée avec succès sur la commune d’Ogliastro :installation d’un  relais à Albo, couvrant communes d’ Ogliastro et Olcani . D’autres villages de Corse en sont équipés :Piazzole par exemple.Cette solution serait la bonne pour pallier à l’insuffisance ADSL d’Olmeta au moment où il existe des possibilités de financement émanant de la région et de l’état dans le cadre d’une politique de couverture numérique du territoire. C’est pourquoi ,l’accueil  en mairie ,cet hiver,d’une entreprise privée nous proposant un équipement de réception numérique par satellite est tout à fait déplacé.

………………………………………………………………………………………

Animations estivales

……………………………………………………………………………………………………………………………………..

Olmeta Di Capi Corsu une commune béton

Olmeta Di Capi Corsu ,village rural  qui a les atouts pour un développement économique durable de qualité ,porteur d’emplois .Hélas,ils sont gâchés,par une gestion uniquement » béton armé » qui profite à une minorité ,vivant l’instant et la rentabilité immédiate au détriment de l’avenir de leur commune.

Pourtant, il y a moyen de mener une autre politique de développement durable,alliant bien collectif et bien personnel ,en n’oubliant personne ,pour éviter que ce village  ne soit pas ,dans quelques années, déserté l’hiver et seulement occupé et non habité l’été .

Olmeta,n’est pas le seul village Corse, en voie de désertification ,qui ne fait rien ou si peu de choses pour l’éviter . Mais ,Olmeta ,est une des petites communes corses  qui bénéficie d’un budget impressionnant,recherché et obtenu,pour des projets aussi inutiles que ce fameux bâtiment dit social à 8oo m euros qui fait jaser au village et surtout à l’extérieur ...bientôt,la manne financière va se tarir,et, que nous restera -t-il en héritage ? de nombreuses taxes et crédits et des problèmes insolubles de voirie , d’énergie , etc..

l’associu l’albore ulmitese propose des solutions alternatives .Elles ont le mérite d’exister. Sur son site facebook, on retrouve  au quotidien ,l’actualité environnementale et aussi   des projets écologiques  bénéficiant d’aides en crédit qui peuvent être transposés à Olmeta. Dans cette commune, il existe des personnes qui sont force de proposition et d’innovation.Elles ne sont pas entendues .Tant pis.

Mais,c’est important, que dans l’histoire d’un village, on puisse dire ,preuves écrites à l’appui,qu’à un certain moment,existaient,une volonté ,des projets,un espoir mais que les municipalités successives n’ont pas su relever le défi de l’avenir, enfermées qu’elles étaient,dans le jeu du clientélisme et de la politique d’intérêts privés .

Olmeta Di Capi Corsu le 7 aout 2017

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s